Ce bracelet révolutionnaire qui détecte les maladies cardiaques chez les nourrissons coûte moins cher qu’un biberon

 

 

Chaque année dans le monde, deux millions de nourrissons décèdent de maladies foudroyantes non détectées. Pneumonie, maladie cardiaque congénitale, autant de pathologies mortelles qui touchent les enfants du globe. Ces maladies sont rarement détectées car pour cela, il faudrait que les enfants soient branchés à des moniteurs, à l’hôpital, 24 heures sur 24 pendant des semaines voire des mois, or c’est impossible dans les régions les plus pauvres de la planète. C’est ainsi qu’est « né » le projet « BORN », pour sauver ces bébés, grâce à un bracelet et une application mobile.

Le constat est aussi simple qu’alarmant, chaque minute de chaque jour dans le monde, 8 nouveau-nés décèdent des suites de maladies détectées trop tard. The Newborn Foundation, comme son nom l’indique, prend très à coeur de régler cette situation. Selon les chiffres qu’ils avancent, 41 % des décès chez les enfants de moins de cinq ans concernent les nouveau-nés, surtout dans le mois après leur naissance. Mais grâce à une technologie vieille de plus de dix ans et une application mobile, ils pensent résoudre ce problème. Un oxymètre mesure les données physiologiques d’un individu, via un petit dispositif attaché à une partie du corps.

Bracelet, bébé, oxymètre

Vous avez sûrement déjà dû utiliser ce genre d’appareil, lors d’un séjour à l’hôpital ou chez le médecin, cela ressemble souvent à un petit gadget relié au doigt. L’oxymètre relève le taux d’oxygène dans le corps et peut signaler un dysfonctionnement. « BORN« , acronyme pour « Birth Oximetry Routine for Newborns », propose ainsi d’étendre ce dispositif habituellement utilisé en milieu hospitalier dans les pays les plus développés aux pays plus en difficulté. Le principe est très simple, en lieu et place de toute la machinerie nécessaire pour récolter les données, tous les moniteurs et autres appareils bruyants et très chers, il suffira d’un petit bracelet émettant une lumière rouge et d’un smartphone. Le capteur, attaché au pied ou au bras du nouveau-né, est ensuite relié via un cable à un téléphone qui fait office de moniteur. Une application remplace tout l’outillage habituel et envoie en temps réel les données, les médecins peuvent ainsi agir en quelques minutes.

Si certaines voix s’élèvent en estimant que ces tests ne sont pas toujours pertinents et risquent d’inquiéter les parents pour rien, la fondation met en avant une étude réalisée au Royaume-Uni, qui démontre que 79 % des bébés ayant échoué à un test oxymétrique présentaient de sérieux troubles pulmonaires et cardiaques. Partant de là, la fondation dirige tout d’abord ses efforts en Chine, où le procédé ne coûte que quelques centimes. De même, les USA sont aussi un gros chantier pour BORN, surtout quand on connait le coût des soins. Outre-Atlantique, l’utilisation du bracelet revient à cinq dollars (4, 6 €), ce qui permettra à beaucoup de personnes d’en profiter. C’est dans ce cadre que BORN a été choisi par l’ONU, avec 14 autres organismes, dans le cadre du projet visant à venir en aide aux plus défavorisés au travers de 17 objectifs spécifiques.

application, bracelet, bébé

Avec cette première miniaturisation des moyens médicaux, aura-t-on un jour tout un hôpital portatif dans notre smartphone, tout en étant nous-mêmes reliés à plusieurs bracelets ou autres dispositifs ? C’est aussi une inquiétude de certains qui craignent que cette dépendance à la technologie ne soit pas toujours bénéfique. Et vous, êtes-vous prêt à faire porter à votre nouveau-né son premier bracelet connecté ?

Source: Daily Geek RSS

Permalink: Ce bracelet révolutionnaire qui détecte les maladies cardiaques chez les nourrissons coûte moins cher qu’un biberon

 

La fin d’un calvaire : la science démontre enfin que les victimes de fatigue chronique sont réellement malades

 

 

Le constat est sans appel : les douleurs physiques sont mieux considérées que les souffrances psychologiques. Une entreprise accepte plus facilement les absences dues à un mal de dos que celles liées à une dépression. Ainsi, le syndrome de fatigue chronique a longtemps été considéré comme une maladie imaginaire. SooCurious vous en dit plus sur les dernières études publiées.

Pendant longtemps, la communauté médicale a considéré le syndrome de fatigue chronique (SFC) comme une maladie psychosomatique. Un article, publié dans le magazine américain « NewsWeek » en 1990, l’avait même surnommé « Yuppie la grippe » ou « maladie zombie ». Cette maladie, reconnue en 1992 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), se caractérise par une fatigue persistante et inexpliquée qui dure malgré les efforts de la personne atteinte. Les malades se plaignent également de douleurs musculaires et articulaires. Jusqu’à présent, les chercheurs divergent sur les origines de cette épidémie qui touche 1 million de personnes aux Etats-Unis, 250 000 en Grande-Bretagne et 150 000 en France. Elles peuvent être virales ou bactériennes, alimentaires ou neurologiques.

Fatigue chronique

En 2005, Leonard Jason, professeur américain de psychologie lui-même atteint, a réalisé un essai clinique sans médicament. Des milliers de patients ont été consultés au hasard afin de répondre à un questionnaire sur les symptômes. Des tests ont par ailleurs été effectués sur 100 malades en variant les thérapies comportementales et cognitives avec les méthodes de relaxation. Les scientifiques ont remarqué une différence de réaction chez les patients américains par rapport aux malades britanniques. De plus, ceux qui avaient appris à rester dans leur enveloppe d’énergie avaient des meilleurs résultats que les autres.

En 2011, des chercheurs britanniques, notamment Peter White et Simon Wessely, ont effectué un autre essai clinique sur 641 personnes atteintes de la pathologie aussi appelée encéphalomyélite myalgique (ME). L’idée était de comparer quatre approches de traitement : des soins standards et/ou en combinaison avec de l’exercice progressif ou avec l’apprentissage à éviter ou réduire la fatigue d’une part, et la thérapie cognitivo-comportementale d’autre part. Ils ont estimé qu’une attitude positive pouvait permettre aux malades de se remettre de la fatigue chronique. Problème : cette étude a été rejetée par les patients car elle se concentre uniquement sur l’exercice et la thérapie cognitive. Ces derniers soulignent que cette approche fait à tort la part belle aux facteurs psychologiques du syndrome.

fatigue-lit

D’autres scientifiques, notamment français, pensent que le syndrome de fatigue chronique fait suite à un dysfonctionnement du système immunitaire dans les cellules ou les éléments biochimiques chargés de combattre les infections. Hugh Perry, de l’université de Southampton en Grande-Bretagne, valide cette théorie. Pour lui, ce sont les cellules immunitaires présentes dans le cerveau qui causent une inflammation. Il faut peut-être améliorer la façon dont le cerveau perçoit les symptômes, pense-t-il. De fait, les personnes exposées aux pesticides ou insecticides seraient plus vulnérables que d’autres. Une chose est sûre : l’épidémie frappe les femmes beaucoup plus que les hommes.

Deux rapports commandités par le gouvernement américain, en 2015, ont mis tout le monde d’accord. Et pour cause : ils attestent qu’il s’agit bel et bien d’une maladie physique et non psychologique. Fin octobre, le NIH (National Institutes of Health) a annoncé qu’un nouveau programme de recherche sur le syndrome de fatigue chronique serait bientôt lancé.

Fatigue chronique

Les résultats de ces études sont étonnants. Les scientifiques font en outre savoir qu’il existe autant de formes de syndrome de fatigue chronique que de types de cancer. D’où la difficulté de soigner ce genre de maladie dont les origines sont partiellement méconnues. Si ce genre d’enquête vous passionne, découvrez celle-ci qui revient sur les bienfaits supposés du sport. Que pensez-vous de cette pathologie qui souffre encore d’un manque de reconnaissance en France ?

Source: Daily Geek RSS

Permalink: La fin d’un calvaire : la science démontre enfin que les victimes de fatigue chronique sont réellement malades

 

CES 2016 LAS VEGAS – La crème du meilleur des innovations technologique de geek !

Les meilleures innovations du CES LAS VEGAS 2016

Rhhhaaa mon royaume pour un voyage au pays du geek, de la high tech, de la science et de l’innovation au service de l’humain 😀 non sans rire, c’est vraiment une mine qui laisse envisager du bon pour le futur. Voyons voir un peu ce que nous avons là à nous mettre sous la dent, pauvres geeks abandonnés …

ECOISME : Ecois.me

Un projet Indiegogo (une plateforme de kickstarter) qui consiste a placer un petit boitier (genre switch ou routeur plat et design voir sur les photos), connecté a votre réseau LAN et à l’Internet, piloté par une app sur smartphone ou tablette vous permettant de savoir exactement quel appareil est allumé et combien il consomme, idem pour les veilles. Comment ça marche ? ben ça communique sur la couche matérielle avec l’empreinte de vos matériels (ampoule wifi, enceinte autonome, réfrigérateur etc). Simple mais efficace, vous pourrez alors afficher des tableaux et rapports en tout genre sur la conso, en veille, allumé, tranches horaires, coût bien évidemment … Ça présage une bonne économie, mais le prix a rentabiliser du boitier seul n’est pas communiqué. Ca c’est une belle innovation !

Photos de la bête :

Plus de photos sur le site officiel.

Une petite vidéo pour le voir a l’œuvre :

Ensuite nous avons de pas mal dans le meme genre,

eco USBCELL : Eco UsbCells

Une bonne idée économique, et toute simple, ce qui en fait une des meilleures innovations du CES 2016. On a toujours besoin de piles pour tout un tas d’appareils de nos jours, et l’achat de piles rechargeables standards avec leur chargeur peu s’avérer très vite onéreux, non rentable en fonction de l’appareil voir désuet : lenteurs de recharge, rapidité de décharge, éclatement des piles ou corrosion… Ben voilà qui est fait avec piles usb rechargeables sur un ordi ou sur un chargeur comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes :

Plus de photos sur le site officiel

Puis dans un style plus futile, mais so hype, j’ai nommé le,

SOMABAR : Somabar, robotic bartender

Bon ben voilà l’objet qui va siéger à coté de votre Nespresso ou de votre Sodastream, ou bien de votre Thermomix, ou KitchenAid ou que sais je encore. Mais va falloir penser a agrandir la cuisine ou a vivre dedans bientôt en fait, mouhahaha, bref j’ai l’immense honneur de vous présenter le Robot Barman Spécial cocktail piloté par vous savez quoi, une app sur une tablette ou un smartphone waaaaooouuu (punaise le gars sans téléphone bientôt il meurt de soif et de faim :D).

Ca ressemble à ça :

Plus d’infos sur le site officiel

Une petite vidéo du fonctionnement, j’en tremble encore :

https://www.youtube.com/watch?v=UKBSHQyafMA#action=share

Le prix est a priori définitif mais pas encore pour l’Europe 429$…Vous en achèteriez un ?

Je vous propose ensuite rien a voir, mais ça vaut le coup d’œil, le casque iwear wireless de chez vuzix, une véritable bombe.

iwearwireless

Il est beau hein !

Site officiel pour plus de descriptif, y’en a des tonnes et surtout en fonction de ce qui vous intéresse dans un casque, il vaut peut être mieux chercher le détail qui tue (camera pour réalité augmenté du champ de vision, son a couper le souffle, support hdmi 2D/3D, réduction de bruit, sans-fil etc) bref, un concentré de technologie a 499.99$

Toujours dans le son, un accessoire qui va devenir rapidement indispensable le clavier du futur,

Seaboard Rise de ROLI

seaboardrise

Touches tactiles, design épuré, clavier ultraplat muni d’une technologie de pointe avec du silicone pour le toucher, de l’aluminium anodisé pour le poids, le design et la structure… Vous pouvez jouer en Bluetooth avec un appareil appairé, la batterie dure jusqu’à 8h, jouez en continu sur votre ordinateur, prenez vous pour un guitariste, un violoniste ou un saxophoniste, le clavier est totalement caméléon ! Voici la liste détaillée des specs au cas où, et bien sur retrouvez tout le contenu détaillé sur le site officiel. 799€ un peu partout.

roli2

acheter le a 799.99 $ dans la boutique officielle
  • 25 Keywaves
  • 505 mm x 210 mm x 22.86 mm / 2.8 kg
  • (19.88 in x 8.27 in x 0.9 in / 6.17 lbs)
  • Continuous pedal input (1/4″ jack)
  • USB B port (MIDI out and power)
  • USB A port (for charging peripherals) 9–12V 2A DC port
  • Internal battery
  • Full MIDI compatibility over USB and Bluetooth
  • Bundled with Equator, the world’s first purpose-built, multi-dimensional software synthesiser
  • OS X 10.8+ / Windows 7+ / iOS
  • Intel Dual Core i5 2.5GHz or faster recommended
  • 4 GB RAM minimum / 8 GB RAM recommended
  • 2 GB available disk space for Equator installation
  • USB 2.0+ port for USB compatibility
  • Bespoke storage case
  • Manage settings in ROLI Dashboard
  • USB cable
  • Quick start guide
  • Product registration card
  • User manual
  • Warranty information

Pêle-mêle

L’ampoule Wifi Sengled Voice JBL mais je leur préfère les AwoX Cabasse et de loin même si celle ci permet d’utiliser la reconnaissance vocale. Bien sur, il y a la Samsung Gear 2, le S6 Edge+, des téléviseurs en veux tu en voilà avec écran plat, 3d, oled, led, incurvé, son machin, couleur bidule, taille immense et tout le tremblement… On trouve aussi, des imprimantes 3d, des accessoires téléphonie, automobile connectés… Et une prothèse avant bras K1 par 3d system et E-Nable pour dotr les amputés… C’est une vraie mine d’or, un peu comme dans MineCraft 😀

Puis je pense que je vous en ajouterai très rapidement, pour le moment, il est temps de lever le camp vers d’autres aventures. J’espère que vous vous êtes régalés, que ça vous a donné envie d’en savoir plus et de visiter tous les autres domaines et étages du CES Las Vegas, en tout cas, j’ai passé des heures a fouiner tous les recoins, un vrai régal 😛

Le site officiel du CES par ici, mais je serai vraiment étonné que vous ne soyez pas tombé dessus sur la toile, il a fait écho plus 1 million et demi de fois… un peu comme Star Wars en somme … Disney ?! Nooooooonnnnnn !!!

Bonne lecture ! Tranches de Veek – Yanael.com

L’Homme va-t-il trop loin dans sa conquête de richesses ? Ce capteur peut repérer de l’or sur les astéroïdes

 

Dans l’espace, certains astéroïdes possèdent de l’or ! Les scientifiques ont souhaité créer une machine capable de détecter cet or afin de pouvoir le récupérer et l’amener sur Terre. Une avancée technologique qui promet de nous réserver de belles surprises !

La Nasa recense quelque 9 000 astéroïdes dans le voisinage terrestre. Parmi eux, plus de 1 500 auraient un accès aussi facile que la Lune. Les chercheurs de l’université privée américaine Vanderbilt, située à Nashville dans le Tennessee, ont développé le capteur appelé « gamma ray spectroscope » qui permet de flairer l’or, le platine et le diamant à l’intérieur même des astéroïdes.

Cristal qui peut être utilisé pour fabriquer les « gamma ray spectroscope » :

crystal-gamma

Ce capteur utilise un cristal nouvellement découvert, qui permet de détecter l’énergie électromagnétique « gamma » (la forme la plus énergique de rayonnement) émise par les astéroïdes. Un rayon « gamma » désigne le rayonnement électromagnétique produit par la désexcitation d’un noyau atomique résultant d’une désintégration. Aussi, les rayons « gamma » sont formés par les rayons cosmiques lorsqu’ils rentrent en collision avec les astéroïdes.

Ils cassent des atomes dans les couches supérieures des astéroïdes et fabriquent une sorte d’empreinte digitale cosmique. L’intensité et la longueur d’onde des émissions de rayons « gamma » permettent aux scientifiques de travailler sur la composition d’une roche, y compris les concentrations de fer, d’oxygène, de magnésium, de silicium, et surtout, de métaux précieux et de cristaux.

asteroide-photo

Un grand nombre de métaux et minéraux rares sur notre planète se trouvent en quantités quasi illimitées dans l’espace. Toutes les missions spatiales (vers la Lune, Mars, Mercure, l’astéroïde Vesta, etc.) ont inclus des spectromètres de basse résolution afin d’étudier et de cartographier les compositions de surface.

Il a fallu des mois de temps d’observation et de grands frais pour étudier tout sur l’exploitation minière des astéroïdes. Certains milliardaires voient l’exploitation minière des astéroïdes comme un investissement qui va rapporter gros à long terme. En effet, la concentration de métaux précieux est impressionnante. Aussi, même un petit astéroïde pourrait rendre n’importe quel être humain l’homme le plus riche du monde !

Prototype d’une version CubeSat de la spécification de rayons gamma qui whiz par des astéroïdes, la recherche de filons d’or et de platine :

capteur-or

En effet, un simple astéroïde de 500 mètres de long renferme une quantité de platine équivalente à la totalité de ce métal extrait dans l’histoire de l’humanité. L’analyse des météorites tombées sur Terre révèle aussi qu’elles peuvent avoir des concentrations en platine vingt fois supérieures à celles de nos mines. Pour avoir une idée de la manne financière que cela représente, le platine vaut actuellement 1 500 dollars (soit 1 135 euros) l’once, qui équivaut à 28,3 grammes.

Le comité du Sénat Américain sur le Commerce, la Science et le Transport a créé un projet de loi (H.R. 2262) qui permettrait d’instaurer un droit légal des citoyens américains qui auraient obtenu des ressources provenant des astéroïdes et qui serait compatible avec le droit actuel et les obligations internationales. En d’autres termes, si vous avez la chance de trouver de l’or (du cristal ou d’autres métaux précieux) grâce à votre détecteur de rayons gamma, selon la loi il serait à vous ! Maintenant il reste encore à trouver comment rapporter et déposer un astéroïde rempli de métaux précieux sur la Terre… Quel est votre avis sur ce capteur ? pensez-vous qu’il est utile ou qu’il représente l’avarice de l’Homme ?

Source: Daily Geek RSS

Permalink: L’Homme va-t-il trop loin dans sa conquête de richesses ? Ce capteur peut repérer de l’or sur les astéroïdes

Allemagne : des communes se lancent dans les autoroutes pour vélos

Une piste large et éclairée, sans feux rouges, carrefours ni circulation automobile : le rêve du cycliste pourrait bientôt devenir réalité dans une série d’agglomérations allemandes qui cherchent…

Une piste large et éclairée, sans feux rouges, carrefours ni circulation automobile : le rêve du cycliste pourrait bientôt devenir réalité dans une série d’agglomérations allemandes qui cherchent…


Source from..